2016, année de tous les dessins

L'année 2016 débute en fanfare avec les sons discordants de mes  dessins de presse 2016 qui peignent une actualité grise avec des couleurs décapantes sans aucun a-priori: tout le monde en prend pour son grade, surtout Hollande parcequ'il est au pouvoir! Tous les jours un ou plusieurs dessins pour vous faire rire et réfléchir
Précision: ce site est en relookage, patience!

dessin actualité politique Fillon fout la Trump à l'establishment raphe

lundi 21 novembre 2016, 07:21

On ne peut pas ne pas faire le parallèle avec le parcours (pas les programmes) de Donald Trump , et surtout, l'essentiel, la claque monumentale prise par l'establishment , les élites auto-proclamées, les médias complices et partisans, les journalistes soumis à leurs idéologies, le show-bizz et ses allusions constantes au moindre passage sur un plateau TV ... Ce qui est excellent pour l'avenir démocratique dece pays.

*Dessin politique: Fillon va-t-il trumper son monde?

dessin politique Fillon vainqueur primaires 2016
lundi 21 novembre 2016, 07:17

dessin réalisé samedi 19 novembre2016

dessin de presse pour un bikini tricolore

femme en burkini tricolore
vendredi 26 août 2016, 07:12

desin politique Canicule chômage

vendredi 26 août 2016, 07:15

dessin politique Hollande dans les ors de la Républiue paragraphe

Hollande a la lanterne aux fraix de la république
mardi 23 août 2016, 06:29

Saisissez le texte du paragraphe Le président Normal Ier, qui passe ses vacances au château de la Lanterne (on dit aussi « Pavillon » si on ne veut pas désobliger sa Majesté qui a la modestie sensible), s'est révélé être un bâtard de sang royal dont les goûts normaux de prince de sang de la République ont trahi le sang bleu (républicain, donc) qui coule dans ses veines, le rose étant réservé à l'apparence de sa délicate peau d'aristocrate des Grandes Écoles. Sa subtile délicatesse lui permet d'honorer de sa présence cet édifice de l'Ancien Régime qui n'est que contigüe au château de Versailles.

Il est le descendant de Francisque Ier, pardon, François Ier le Florentin, qui reprit ce bâtiment tombé entre les mains de Grands serviteurs de l'État mais d'origine roturière (par exemple, Son Excellence M. le marquis de Malraux, talentueux organisateur de Pompes Funèbres qui squatta avec sa maîtresse de Vilmorin, ou encore M. le Grand Intendant Rocard dont l'austérité protestante nécessita la construction d'une piscine et d'un tennis). Tonton, affectueux surnom donné par les plus populaires de ses courtisans, fit tout réaménager pour que sa délicieuse enfant adultérine M…P… puisse y prendre ses cours d'équitation en toute discrétion sous les yeux émus de son bon Géniteur.

Puis c'est M. de Jospin, Premier Conseiller de SM Chirac Ier, et sa femme, née princesse Agacinsky, qui vinrent le week-end échanger balles de tennis et propos philosophique en profitant de l'inspiration d'une cave des plus réputées de la République.

Enfin, pour faire vite, Nicolas Ier vira son Intendant Fillon-le-Sarthois pour y poser ses bottes avec ses femmes ( mais pas ensemble : Cécilia pour fêter son sacre, puis Carla pour le repas de noces).

Et puis vint le Président normal, qui non content de reprendre le carosse royal doré à l'or fin décrié de son prédécesseur (si, vous savez bien, surnommé le Sarko One), ne tarda pas à s'empiffrer de tous les prébendes de la monarchie républicaine .Vous me direz que je suis mauvaise langue (pas tant que Saint-Simon, quand même) et que nos Élus ont bien le droit de souffler dans le luxe après tous les dévouements et le travail acharné dont ils font preuve pour augmenter nos gabelles, le nombre de nos chômeurs et faire des guerres coloniales.

Et bien pas du tout ! J'éprouve une fierté toute républicaine à voir que le programme révolutionnaire de nos glorieux Sans-Culottes est appliqué à la lettre par nos Conventionnels : les Aristocrates sont bien à la Lanterne!

Un grand pécheur devant l'Eternel Hollande à Rome!

mardi 23 août 2016, 06:36

dessin de presse Qui veut d'une taxe halal? socialiste

Hollande et l'impôt halal socialiste
dessin politique jeudi 4 août 2016, 06:57 Hollande applique une taxe halal socialiste!

De nos plus éminentes figures politiques, représentant un vaste panel de c… politicardes ont proposé d'instaurer une taxe pour financer l'Islam en France. Constitutionnellement impossible, mais ça fait causer et donner l'impression qu'un politique, ça s'agite. D'autant que si l'on repartait dans les pourcentages d'abattage halal en France, ou en région Île-de-France comme ce fut le cas il y a trois-quatre ans, il y aurait la délicate question des statistiques de consommateurs appartenant à une certaine religion qui passionnerait l'électorat mariniste.

Pour rappel, depuis 1905, « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte » (Sauf en Alsace-Lorraine, héritage de l'annexion impériale de 1870). Un Premier Ministre qui appelle « à une nouvelle relation avec l'islam de France » avoue un échec patent en ce domaine depuis des décennies : sans se poser la question du pourquoi, qui obligerait à se demander quelles sont les parts de responsabilités respectives, Valls laisse penser à une réécriture sur mesure du concordat de 1905.

Il semble que personne n'envisage la possibilité de laisser le soin de subventionner la construction et l'entretien des lieux de cultes aux intéressés eux-mêmes, en rappelant que suite à deux nationalisations successives (1789 et 1905) l'État s'était emparé des édifications religieuses érigées au travers des siècles par l'argent des fidèles, dont il revendit de grandes parties, en particulier pendant la Révolution pour gager la monnaie de singe que fut l'assignat. Et que les catholiques devaient assurer l'existence matérielle de leur clergé par leurs dons.

En attendant, il y a un abattage rituel auquel tous les Français de toutes confessions sont soumis, c'est celui des taxes, impôts et contributions diverses qui sert à maintenir la théologie obscurantiste du socialisme de gauche comme de droite, sans qu'on demande aux cochons de payeurs s'ils y croient encore. Et en plus, on ira les prélever directement à la source, sans étourdissement préalable, mais avec saignement garanti.

dessin politique Valls recase son copain ex-cégétiste Lepaon à nos frais

Valls recase Lepaon le cégétiste
jeudi 4 août 2016, 07:00

En une période de resserrement des boulons, l'État manifeste sa morgue par l'action de son deuxième grand ténor : Valls vient de recaser son copain ex-cégétiste en lui refilant de ses missions qui ne servent à rien sauf au missionnaire… Il sera passionnant d'apprendre un jour ce qui relie Valls à l'ex-patron de la CGT, débarqué pour ses goûts dispendieux d'apparatchik.

Il est vrai que le boulet de 2017 a déjà provoqué de nombreuses prises de conscience de la nécessité d'évacuer vers un monde meilleur, dans une de ces administrations dont personne (cf rapports de la Cour des Comptes) ne connaît l'usage précis et le nombre de fonctionnaires qui y émargent (vous avez remarqué que je n'ai pas dit « travaillent », tenant à reste objectif). Certains ministères se sont distingués par leur zèle, vous l'aurez lu dans Contrepoints ou un média subventionné.

Pour le camarade Lepaon, les conditions financières seront intéressantes à découvrir, le prolétaire étant connu pour très bien négocier ses intérêts successifs.

Le vrai problème de fond, c'est l'arrogance et le mépris de cette classe politico-fonction publique-énarquienne qui pratique le droit de cuissage sur la République, c'est-à-dire sur la pauvre Marianne, donc, nous. Les socialistes osent tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît. Conscient des problèmes éthiques et républicains que cette nomination soulève (après tant d'autres !), Valls, du haut de sa chaire, nous emmerde (ou nous enkule, si vous préférez)…

dessin politique: Hollande, roi fainéant en mode carrosse

Hollande se déplace avec une armée de gardes et serviteurs
dessin de presse mercredi 13 juillet 2016, 05:50 Hollande se déplace richement

Plus personne ne relève le coût des voyages de Pépère Ier, celui qui avait dénoncé, avec ses petits camarades socialistes le luxe prêté au train de vie du Fouquet's man Sarkozy, entre autres son fameux avion aménagé « Sarko One ». Ostensiblement, Hollande avait promis d'utiliser le train à chaque occasion possible, belle promesse démagogique. Tout cela pour souligner les luxes de précautions déployés pour lui permettre d'assister au match France- Allemagne, depuis l'infanterie de ses gardes présidentielles, passant jusqu'à l'hélicoptère-leurre, au cas ou on tirerait dessus, et, bien sûr divers aéronefs. SM Hollande Ier a pris goût aux ors de la République, et meurt d'envie de se faire re couronner en 17.

dessin du jour Les Bleus ont raté le bac!

Le bac bradé à 90% des candidats, les Bleus recalés
mercredi 13 juillet 2016, 05:55

90 % de réussite au bac, avec de petites nuances régionales. Et on dira que l'Éducation Nationale ne fait pas bien son boulot (je devrais écrire plutôt « sacerdoce », mais j'ai peur des réactions anti-cléricales). Franchement, je n'y croyais pas quand M. Jospin promis d'amener 80% d'une classe d'âge au bac, connaissant son goût tout protestant de la plaisanterie.

Et ben si, nos enfants sont brillants, comme on peut le constater tous les jours en les fréquentant, malgré cette réserve qu'ont les chères têtes blondes comme tous les intellectuels vis-à-vis du petit peuple dont ils sont issus (et qu'ils surnomment affectueusement « croulants »).

Eh ben oui, les remarquables réformes engagées courageusement par nos gouvernements successifs depuis 30 ans, car il n'y a pas de raisons d'accorder les lauriers à un seul pour de telles réussites, réformes menées et mûrement réfléchies, dégagées de toutes démagogies non plus que de politique politiciennes, ces réformes annuelles (à chaque nouveau ministre) ont produit des lycéens cultivés, ouverts au monde des manifestations-occupations-grèves-camarades et autres Nuit Debout et qui se sont fait le bac les fingers in the noses, comme on dit dans les stages de perfectionnement genre Erasmus.

Rendons hommage en particulier à M. Peillon, qui voulait remettre l'enfant au cœur de l'enseignement « il faut être capable de l'arracher à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel » ; sans doute pour en faire l'Homme Nouveau qui sait lire, écrire, compter. Chose faite, sauf pour cette poignée d'irréductibles qui refusent de l'avoir, ce bac ; probablement des anarchistes genre ZAD. La seule chose qui m'inquiète, ce serait que Pépère Ier se mêle de vouloir inverser la courbe du bac.

Il a fait ses preuves, le bougre, et on se retrouverait avec un bac stupide, éliminatoire, qui n'accepterait que des élèves au niveau vérifié qui reformerait l'Ordre du Mérite Républicain. Mais je plaisante : avec Pépère, le bac sera gratuit et général pour tous les candidats : ce bac n'est juste rien, symbole des décadences consécutives de la lâcheté socialo-marxiste de nos gouvernements de droite comme de gauche. Incapables et incompétents, ils finiront par supprimer ce bac, faute de savoir rénover l'enseignement.

dessin d'actualité: Un Rocard, sinon rien, c'est pareil!ragraphe

Un Rocard sinon rien, c'est pareil
mercredi 13 juillet 2016, 06:02

Saisissez le texte du paragraphe Après le Mytherrant, le mythe Rocard ! La Gauche s'est toujours donné des idoles pour dissimuler la vanité et l'échec des cultes et politiques institués par ces pseudo-demi-dieux de l'Olympe rouge-rose. Attaquez les catastrophes du règne de Mitterrand, on vous sort toute la panoplie du grand homme résistant de le 2ème ou 3ème heure (décoré de la Francisque, je ne me lasserai jamais de le rappeler, car vous pouvez imaginer si c'était un Jean-Marie Le Pen qui l'avait eu à l'insu de son plein gré… ), le fin lettré, le rusé qui a su faire croire que toutes ses erreurs étaient en réalité de florentines manœuvres admirées par ses sbires, complices ou laudateurs qui ne veulent pas passer pour des abrutis avec le recul (y compris à droite).

Il meurt et on lui fait un musée ; Rocard meurt, hop, cérémonie républicaine aux Invalides réclamée et mise au point par l'impétrant lui-même, dans un accès de cette modestie qui n'avait d'égale que ses lucidités successives, en générales avec quelques années de décalage quand les réalités s'imposaient.

Énarque, bien sûr, fonctionnaire bien sûr, inspecteur des finances bien sûr, coutumier des querelles byzantines au sein des mouvances socialistes résiduelles dès les époques du PSU, PSA, SFIO, se distinguant par un rapport accablant et partisan contre l'armée en Algérie, jouant avec l'Unef à renverser de Gaulle, essayant d'attraper au vol le train du pouvoir en 69 (3,61% des voix), puis, même, en 2007, essayant de persuader Ségolène de lui laisser la place ! S'il critique le Programme Commun, il s'ébaubit devant l'autogestion yougoslave dont chacun sait les brillantes réussites : « La performance économique de la Yougoslavie autogestionnaire est en termes globaux une des plus remarquables du monde entier ».

Passons sur les aventures à rebondissement de ses guéguerres avec Mitterrand que celui-ci gagnera en devenant le Président auquel la France doit tant. Pour le tuer politiquement, Mitterrand le nomme Premier Ministre pour 3 ans. Il s'illustre avec 28 recours au si décrié 49-3, en règle générale. Plus belle réussite, la création du RMI, Revenu Minimum d'Insertion dont les dégâts budgétaires et économiques (cf. de nombreux articles dans Contrepoints) se font encore sentir, puis la CSG, autre belle pompe à fric.

Crédité de l'invention d'une « deuxième Gauche » pour ses positions nuancées, il fait rédiger un livre blanc assez lucide sur les retraites qu'il se garde bien d'appliquer, un Rocard sinon rien…

dessin politique Anne Hidalgo n'aime pas les pauvresphe

Hidalgo veut interdir Paris aux pauvres sans-dents
mercredi 13 juillet 2016, 06:00

Madame Hidalgo peut raconter ce qu'elle veut : elle n'aime pas les « sans-dents » et s'efforce de les repousser dans les ténèbres extérieurs des ex-faubourgs parisiens, comme au bon vieux temps de la bourgeoisie triomphante d'Adolphe Tiers. Là, ils seront libres de respirer les gaz et particules épargnés à ses électeurs. On prête, faussement, à la Reine Marie-Antoinette l'anecdote célèbre : à quelqu'un qui, voulant lui expliquer la faim et la disette dans le peuple, lui dit  « Ils n'ont plus de pain à manger… » elle aurait répondu : « Mais qu'ils mangent de la brioche ! »

Il en est ainsi de cette aristocratie rose arriviste et opportuniste qui nous gouverne, convaincue d'avoir perdu ces voix, et qui ne compte plus que sur les « terranovistes » ( populations aisées des grandes villes gâtées , populations immigrées reléguées dans des banlieues criminogènes mais lointaines et qui espèrent toujours le droit de vote pour leurs frères(rapport 2012 de Terranova »)

dessin politique: Hollande et Cameron dans la Sommearagraphe

Hollande et cameron sur la Somme, j'ai peur tout seul confie Flanby
samedi 2 juillet 2016, 07:08

Saisissez le texte du paragraphe ici

desin de presse  Bye Bye London!

La Grande Bretagne s'éloigne, Hollande chante bye bye love!
samedi 2 juillet 2016, 07:06

dessin de presse:les Bretons pour l'aéroport de NDDL

un OUI massif écrase les zadistes à Notre Dame des Landes
samedi 2 juillet 2016, 07:02

Saisissez le texte du paragraphe icinotre dame des landes rené le honzecBreton oblige, libéral déjà aussi, j'écrivais des articles favorables à l'aéroport début 80… Je ne vais pas reprendre les arguments fastidieusement, mais me contenter de faire remarquer que, dès le départ, ce sont des médias extérieurs qui ont couverts les sujets avec un parti-pris systématique en faveur des gentils zécolos contre les vilains bétonneurs, l'opinion des édiles et décideurs locaux, très largement en faveur de cette bouffée économique vers le monde dès le début étant assimilée à celle de réactionnaires obscurantistes, pollueurs et moyenâgeux. Quant au phénomène « zadiste », il était considéré avec attendrissement comme un nouveau Larzac malgré ses mercenaires trotsko-anar-black block et toutes leurs exactions recrutés/accourus de France et d'ailleurs… Gardarem lou zad.

En gros, on a eu droit aux mêmes « experts » que pour le Brexit, même types de discours et même admirable ignorance d'un peuple qui devient populiste dès qu'il ne vote plus docilement à gauche. Et, comme pour le Brexit, c'est la grosse claque. England for ever ha Breizh de viriken !

Martinnez voit des manifestant partout

Martinez de la CGT a des visions pour compter les manifestants
mardi 21 juin 2016, 06:36
J'ai souvent écrit qu'un socialiste ça ose tout, c'est même à ça qu'on le reconnaît. J'avais presque oublié les chiffres du Gosplan soviétique, dont le formidable camarade Martinez vient de nous rappeler triomphalement les réussites chiffrées. Le cher Leader, le Petit Père des prolétaires a sorti la calculette qu'il tenait dans sa poche tout au long du fameux défilé de protestation qui a fait rameuter de toute la France les impétueux retraités de la CGT. Tel Khrouchtchev annonçant les records de récoltes et de production d'acier des stakhanovistes rouges, Martinez brandissant sa petite note à la face du Peuple, annonça : 1 375 000 manifestants. Les forces odieuses de la Réaction essayèrent de diffuser, sans succès, leur propagande fielleuse de valets du capitalisme sur ordre de ceux-du-château en osant parler de 123 000 (service casseur non compris).
On peut dès lors s'interroger sur la santé du camarade bien-aimé Martinez, épuisé par des années de labeur au fond des mines fermées. Certains disent qu'il voit des nains partout depuis qu'il a été marqué par le film « Elle voit des nains partout » (avec l'équipe Clavier, Anémone, Lhermitte et cie). Rouge-Neige va vite décuiter, les bons comptes faisant les bons goulags. En réalité, la CGT a raté son va-tout. Mais pas sûr que le gouvernement l'ait compris : ce sont des socialistes, et un socialiste, ça ne sait pas.


dessin de presse: l'ENA en faillite!

l'ENA en faillite depuis 4 ans
mardi 21 juin 2016, 06:29

L'École Nationale d'Administration, dont j'ai eu l'occasion de dire tout le mal que j'en pense vient de se signaler à notre attention de citoyens-contribuables par une note « confidentielle »qui alerte sur le déficit chronique de cette institution que le monde entier nous envie, mais sans l'adopter, pas fou.


L'ENA est en déficit depuis 4 ans(1,83 million € en 2015). La faute à l'État qui ne verse pas assez de sous.

Or, l'État, c'est eux. Vous savez tous que l'État a décidé que les féodaux qui gouverneraient en Son nom seraient formés par lui. C'est une éclatante réussite qui est à l'image de la gestion de cette école incapable d'équilibrer ses comptes. Ayant bien reçu ces enseignements, nos dirigeants empruntent à tour de bras pour financer des politiques qu'ils sont incapables de mener à bien parce qu'ils ne savent pas faire, on ne leur a pas appris. Petit rappel : Giscard, Chirac, Hollande (et sa fameuse promotion Voltaire qu'il a recasée au nom de la solidarité de classe — pas la même que celle de Martinez), Juppé (futur président ?), Fabius (président raté).

Je vous fais grâce de tous les ministres, des copains placés (casés ou planqués) aux grandes industries de l'État, suffit de potasser wiki. Par contre, je ne me lasse pas de rappeler que le budget de l'État est de 374mds€ dont… 74 mds€ empruntés… En France, on poursuit et on ruine les ménages surendettés, mais jamais un « responsable »de notre glorieuse administration n'a de souci à se faire quant à la dilapidation des deniers publics. Kerviel se voit réclamer quelques milliards, une entreprise privée se verra sanctionnée par la disparition, sous les huées des syndicalistes subventionnés par l'État.

dessin du jour: Petits, petits profs, votez, votez!

Hollande achète les voix des profs
dessin de presse mercredi 4 mai 2016, 02:28 Hollande achète les profs du primaire

dessin politique Valls achète les étudiants

Valls achète les étudiants
!*dessin de presse mercredi 4 mai 2016, 02:32 Valls, Hollande, Royal: tenir jusqu'en 2017!*
« Panic room » est un bon film avec Jodie Foster qui raconte l'attaque de cambrioleurs subie par Jodie, mère de famille, qui leur résiste en se réfugiant dans une panic room blindé.
C'est exactement l'attitude du gouvernement, qui résiste à tous les assauts de tous les horizons socio-politiques en paniquant suivant les plus belles traditions de notre personnel politique, que le monde entier nous envie (Ah, non, je confonds avec le service publique). La panic room, c'est le cabinet de Valls, blindé de dettes, qui réagit à tous les contradictions en distribuant des crédits à tire-larigot. Les billets bleus s'envolent pour essayer de calmer les paysans, les ouvriers, les enseignants, les policiers, les étudiants professionnels, les militaires et autres.
Petit rappel qu'il faut asséner à toutes vos relations contrariantes, chers « Debout Contrepointeurs » : le budget 2016 est de 374 milliards d'euros, dont 74 milliards d'emprunts… Et c'est comme ça chaque année. Hé ben, du fond de sa panic room, Valls, rejoint par Hollande qui affectionne les cabinets (plutôt les alcôves), panique à coups de millions de billets avec pour seul certitude : « Faut qu'on tienne jusqu'en 2017 ».
Je dirais bien que c'est de famille, Ségolène semble se voir reprocher le même genre de dilapidations par ses successeurs socialistes et LR. Mais dans ces tragiques circonstances, il s'agit de décompresser, ce que Cambadélis a très bien pigé en sortant le bon vieux pétard de sa tumultueuse jeunesse pour relance le bon vieux débat « faut-il légaliser le shit ? », serpent de mer des panic room. Il en espère quelques jours de débats médiatiques pour détourner l'attention des sans-dents.
Car ils en sont là, c'est-à-dire sans aucune politique, c'est-à-dire nulle part en 4 ans de non-exercice de pouvoir. Gagner du temps, en espérant que Saint Marx reviendra bouter le chômage hors de France.
Tenir jusqu'en 17 ! Historien, je me vous rappelle que ce fut l'année des révoltes et mutineries de la Grande Guerre. Mais un socialiste, ça ne sait pas.


En savoir plus sur http://www.contrepoints.org/2016/04/12/246990-valls-hollande-royal-tenir-jusquen-2017#vk02KcwQZ9HwQ5hw.99

dessin de presse Nuit Debout et brouillard

Nuit Debout
mercredi 4 mai 2016, 02:23

M. Finkelkraut, le penseur académicien, ancien maoïste, a voulu aller discuter avec les fameux nébuleux « veilleurs de la Nuit », nouvelles idoles de la presse subventionnée. Il s'est fait jeter et les a traités de « fascistes », ce qui montre qu'il a des réflexes de jeunesse et des faiblesses de l'âge, parce que ces « jeunes » ne sont qu'un nouvel avatar du bon vieux gauchisme, maladie débile du léninisme.
Problème, le marxisme s'est enfoncé tout seul dans sa propre fange dans le monde entier, et les peuples ont à peu près intégré que ce fut une catastrophe, bien que l'absence de Nuremberg du communisme permette des envolées lyriques et nostalgiques des Clémentine Autain, Mélenchon ou Pierre Laurent. Sans oublier la CGT, actuellement d'actualité, qui n'a jamais oublié son squelette idéologique et qui frissonne de tentations moustachues.
Problème, le bon vieux temps des années 70, que j'ai bien connu en Fac de Rennes, des AG aux discours élaborés uniformes aussi bien sur la glorieuse lutte du peuple vietnamien que sur l'autogestion yougoslave et les quantités de justes luttes des camarades ouvriers, sans oublier la haine envers la bourgeoisie, la suppression des examens et des notes bourgeois, le capitalisme et ses valets. Moi, j'étais déjà en face, contre, parfois tout contre, et nous étions bien peu nombreux.
Ce qui fait que j'ai l'impression de revivre 40 années de conneries bêlantes dont l'axe de pensée était de « faire un monde meilleur de solidarité entre les travailleurs du monde entier », de la mythique « grève générale », de créer une société de contre-consommation, d'élever les chèvres au Larzac ou d'aller chercher l'illumination dans les herbes indiennes ; les discussions interminables qui visaient à permettre aux activistes d'imposer leurs points de vue par lassitude, les gens se barrant…
Il y a maintenant la touche bobo indispensable, mais toujours les mêmes ignorances revendiquées des économies, des systèmes politiques. Ils peuvent s'en foutre, ils n'ont rien à proposer et en sont conscients. Juste un brouillard idéologique rosâtre, avec un fumigène rouge par-ci par-là et des bougies vertes bio.
Nuit debout et brouillard : à mon tour de frémir en glissant que cela me rappelle de terribles moments

En savoir plus sur http://www.contrepoints.org/2016/04/19/248301-nuit-debout-brouillard#WeyLtswachcLKUEm.99

dessinde presse:Ohé, la gauche!

Le Foll lance Hé Ho, la gauche
dessin politique mercredi 4 mai 2016, 02:16 Hé, oh!La gauche,
Il y a longtemps que l'on a constaté que le ridicule ne tue pas. Depuis le type à scooter et casque noir pétaradant vers sa théâtreuse jusqu' à Le Foll en train de se lancer dans des vocalises plagiant le refrain des Septs Nains de Blanche Neige ‘Heigh ho, heigh ho, on rentre du boulot », devenant « Hé Ho, éh ho, la gauche ».
Succès assuré, ce ne sont  pas les nains (politiciens) qui manquent au PS,l'éviction du mot « boulot » est judicieuse .A la fois avec les résultats catastrophiques des conglomérats d'Etat genre EDF, Areva, Sncf, Air France, plombés de milliards de dettes que tout le monde affecte d'ignorer lors des grèves diverses et jamais variées, d'une culture étatique faite de dissimilation, copinage, incompétence aussi, l'incapacité de dire »Non! » aux intermittents du talent qui glandent en gémissant et me rappellent la phrase de Druon, ministre de la culture, s'amusant de « ces gens qui brandissent la sébile dans une main et le cocktail molotof dans l'autre ». Rien de changé en ce bas(du plafond) monde.
Cette interpellation de la gauche en pleine déliquescence , occupée à ses haines de chapelle et à ses opportunités de recasement avant le chômage de 2017, se veut djeune, dynamique, branchée et a fait rigoler tout le monde. D'autant que si elle ne rencontre peu d'écho dans ses rangs, on peut entendre une grand nombre d'échos en interpellant le gouffre du chômage pour la plupart très orduriers, il faut le regretter, mais en même temps forts explicites. Une invitation à fermer vigoureusement les machoires des joyeux nains socialos revient souvent. D'autres gouffres creusés dans le doux calcaire français par l'acidité des dépenses attendent avec impatience le venue militante de Le Foll (et je me refuse à faire un mauvais et facile jeu de mot, déjà qu'il  ya l'Aliènéee du Poitou…): gouffre des migrants, gouffre de la Sécu, gouffre de l'insécurité, gouffre de la dette, gouffre du déficit (Budget de l'Etat: 374 milliards, montant du déficit, 74 milliards….). Le sous-sol géologique politique recelle des trésors.
Ah, oui, on nous dit 60 000 emplois de plus, avec des subtilités sur les radiations et les stages. Ne boudons pas notre plaisir: Flanby va en profiter pour reprendre du viagra afin d'enfin inverser sa courbe de candidat présidentiel. Chouette, c'est mon candidat préféré: car ne nous leurrons pas, seuls de grandes erreurs entraînent de grands projets.On finira par vaoir un président libéral, quand les pauvres auront des dents.

En savoir plus sur http://www.contrepoints.org/2016/04/27/249641-le-regard-de-rene-le-honzec#kseOM4OUFuHDqZSk.99

dessin actualité: Jean-Louis Debré déballe tout!raphe

Jean-Louis Debré concierge du Conseil Constitutionnel
dessin de presse mercredi 4 mai 2016, 02:20 Jean-Louis Debré sort les poubelles
Depuis longtemps, près de 10 ans, j'ai cru que Jean-Louis Debré, célèbre membre du trio gallocomique Debré's (Bernard frère député-chirurgien, François frère écrivain journaliste), était Président du Conseil Constitutionnel, sommet de l'état de droit de la Vème République. Mais la chère midinette de 71 ans a craqué, dès qu'il a quitté la fonction, se dépêchant d'écrire un truc ressemblant à un livre  » Ce que je ne pouvais pas dire ». On dirait un titre de Loana re-re-racontant ses ébats de Loft Story.
C'est là que j'ai découvert qu'il ne fut en réalité que le concierge de l'établissement, écrivant chaque jour de ses 10 années au Conseil au crayon gras le contenu des poubelles qu'il était chargé de descendre, contenant tous les secrets de la Vème République. Les médias ne s'y sont pas trompés, qui se sont empressés de sortir les bonnes feuilles, où Loana-Jean-Louis raconte des anecdotes et méchancetés recuites pour satisfaire son égo.
Nous avons là un parfait exemple du discrédit de notre classe politique, incapable de prendre de la hauteur. Le devoir de Debré, en dehors de goûter une retraite bien rémunérée, était de donner éventuellement son point de vue sur les grands problèmes politiques de la socièté, plutôt d'une point de vue constitutionnel puisque l'on parle parfois de VIème République.
Caricature jusqu'au bout : on lui a fait un parachute doré « Président du Conseil Supérieur des Archives ». Si, ça existe. De même que le strapontin inventé pour Thierry Lepaon de vieille noblesse cégétiste, ou l'Institut du Monde Arabe refilé à Lang .
Il paraît qu'il voudrait faire du cinéma…. Comme si une vie de comédien-guignol politique pouvait remplacer le cours Simon.

En savoir plus sur http://www.contrepoints.org/2016/04/24/248939-jean-louis-debre#55JxaBJ2UBESXT4i.99

dessin de presse: la France aux ordres d'un cadavre, actualisé

défilé syndicats 28 avril
mercredi 4 mai 2016, 02:10

Pas moins de sept syndicats appelant à manifester le 28 avril 2016....
En 2000, Maurice Druon sortait son remarquable « Le France aux ordres d'un cadavre » , dénonçant la persistance du cadavre de l'URSS dans le système français.

50 ans de prégnance dans toutes les couches de la société, mains-mises intellectuelles et surtout factuelles dans toutes les strates de la société, de l'économie et de la Fonction Publique, de l'État. La France continuait de vivre sous la coupe des décisions prises depuis 1945, toutes tendant à affaiblir ou déstabiliser notre pays afin de l'aligner sur le modèle soviétique.

J'ai déjà dénoncé la lâcheté européenne de l'absence d'un Nuremberg du communisme, je viens de souligner l'alignement du camarade Petit Père des Syndicats Martinez sur les thèses gauchardes de ses opposants… Le cadavre frémit encore… Avec FO, gangrénée par le noyautage trotskyste, ce sont les principaux morts-vivants qui vont défiler une énième fois pour réclamer les dépouilles pantelantes de l'État avec la prétention de s'en repaître (traduire : contribuables).

Dans l'odeur de putréfaction de tout zombie qui se respecte, il y a des relents de sombreurs inavouables, faites de grands soirs et (récemment) de nuits fantasmés. C'est ici, tout simplement, l'odeur du cadavre qui arrive au terme de sa décomposition. N'est-il pas naturel que les zombis ne sachent pas qu'ils sont morts ? Il nous reste à trouver le croquemort-fossoyeur? Les morts-vivants ont encore de beaux jours-et des nuits debout- devant eux. »

dessin de presse Prostitution :le client sera puni!

Hollande et la prostitution
samedi 16 avril 2016, 05:44 Le plus vieux métier du monde est le reflet de nos turpitudes (enfin, pour les consommateurs) et fait partie, avec d'autres, des sujets de désunion familiale. On vient d'arriver à un résultat digne des plus grandes avancées de la pensée philosophique occidentale (non, pas BHL) (Ni Onfray non plus, bref) : la Femme, libre de son corps et délivrée du joug libidineux masculin et capitaliste peut vendre son c… comme elle l'entend. Mais l'Homme n'a pas le droit d'acheter (des honorables vendeuses de c… ont manifesté contre cette loi,à l'appel de STS (Syndicat des Travailleuses du Sexe ») . Il paraît qu'il s'agit d'éviter les affreux maquereaux, les clients violents, les filières de l'Est et les films larmoyants et édifiant sur le sujet.

Côté libéral, « je vends mais tu n'as pas le droit d'acheter » est assez perturbant et montre une interprétation des principes de l'économie de libre-marché particulière.

Mais nous ne sommes pas particulièrement surpris de l'aboutissement de ce courant d'idée vue la solide CULture historico-politique de vos serviteurs. En 2012, nous avons vu débouler des bataillons de prostitués qui se disputait le marché sur nos écrans dans une farouche campagne de promotion intitulée « Mettez votre bulletin dans mon urne ». Couronnée d'un certain succès, le travesti gagnant (il s'est présenté comme socialiste, on a appris plus tard que c'était un social-démocrate) nous présente depuis la facture, assez vertigineuse, se comptant en millions de chômeurs ou de dettes ou de déficit, etc.

En restant dans le ton socialiste du sujet, on a payé, on n'a pas consommé, on a été baisé.



dessin de presse Macron lance son parti "en marche"aphe

Macron et son parti en marche
*!dessin de presse samedi 16 avril 2016, 05:39 Macron "en marche"

Emmanuel Macron, le charismatique ministre de l'économie, a lancé son propre mouvement politique, appelé « En Marche ! ». Un mouvement transpartisan et qui aspire à casser les blocages français. De quoi susciter un intérêt réel, comme chez Jean-Marc Daniel, pour qui il est l'incarnation d'un libéralisme moderne. Ou de quoi susciter chez d'autres comme Serge Federbusch de franches réserves.

dessin de presse Valls tend la main aux étudiants

valls tend la main aux  étudiants
dessin politique samedi 16 avril 2016, 05:34 Valls tend la main aux jeunes
« Panic room » est un bon film avec Jodie Foster qui raconte l'attaque de cambrioleurs subie par Jodie, mère de famille, qui leur résiste en se réfugiant dans une panic room blindé.

C'est exactement l'attitude du gouvernement, qui résiste à tous les assauts de tous les horizons socio-politiques en paniquant suivant les plus belles traditions de notre personnel politique, que le monde entier nous envie (Ah, non, je confonds avec le service publique). La panic room, c'est le cabinet de Valls, blindé de dettes, qui réagit à tous les contradictions en distribuant des crédits à tire-larigot. Les billets bleus s'envolent pour essayer de calmer les paysans, les ouvriers, les enseignants, les policiers, les étudiants professionnels, les militaires et autres.

Petit rappel qu'il faut asséner à toutes vos relations contrariantes, chers « Debout Contrepointeurs » : le budget 2016 est de 374 milliards d'euros, dont 74 milliards d'emprunts… Et c'est comme ça chaque année. Hé ben, du fond de sa panic room, Valls, rejoint par Hollande qui affectionne les cabinets (plutôt les alcôves), panique à coups de millions de billets avec pour seul certitude : « Faut qu'on tienne jusqu'en 2017 ».

Je dirais bien que c'est de famille, Ségolène semble se voir reprocher le même genre de dilapidations par ses successeurs socialistes et LR. Mais dans ces tragiques circonstances, il s'agit de décompresser, ce que Cambadélis a très bien pigé en sortant le bon vieux pétard de sa tumultueuse jeunesse pour relance le bon vieux débat « faut-il légaliser le shit ? », serpent de mer des panic room. Il en espère quelques jours de débats médiatiques pour détourner l'attention des sans-dents.

Car ils en sont là, c'est-à-dire sans aucune politique, c'est-à-dire nulle part en 4 ans de non-exercice de pouvoir. Gagner du temps, en espérant que Saint Marx reviendra bouter le chômage hors de France.

Tenir jusqu'en 17 ! Historien, je me vous rappelle que ce fut l'année des révoltes et mutineries de la Grande Guerre. Mais un socialiste, ça ne sait pas.

Saisissez le texte du paragraphe ici

Dessin de presse : être socialiste est une addiction dangereusee paragraphe

fumer socialiste est dangereux pour la santé
dessin du jour actualité mercredi 2 mars 2016, 05:17 les paquets neutres de Touraine Marisol Chacun sait la haine tenace des anti-fumeurs, qui veulent aussi interdire le vappotage. Imaginons la même technique pour essayer de se débarrasser du socialisme qui provoque d'affreuses maladies!

dessin de presse Hollande accueilli en triomphe au Salon de l'Agriculture

dessin du jour mercredi 2 mars 2016, 05:37 Hollande hé par les paysans au Salon

dessin politique: Hollande rétrograde sur les 35 h.

Hollande ralentit sur les 35h
dessin de presse mercredi 2 mars 2016, 05:24 Hollande freine du pédalo sur les 35h.

dessin d'humour politique: un peu de Beur, Angela?de paragraphe

Hollande et les réfugiésavec Merkel
lundi 8 février 2016, 06:11

Ouah, je n'ai pas résisté au jeu de mot!

dessin de presse humour: Valls, prix Concourt?

Valls sort un best-seller
lundi 8 février 2016, 06:18

Valls va-t-il battre Musso ?
Après le succès de librairie de son dernier opus (410 ex. selon Valeurs Actuelles citant Edistat),  Manuelito Valls vise le Goncourt socialiste en sortant son Choc de simplification, ambitieux ouvrage visant  transformer la machine administrative française (fonction publique, faut-il le préciser ?) en lac d'huile.
Quatrième tome d'une saga qui tient en haleine des centaines de milliers de lecteurs. D'après des sondages littéraires, le succès de ce thriller tient beaucoup au fait que, jusqu'ici, personne n'a rien compris à l'intrigue. En effet, le héros catalan (pure fiction, aucun rapport avec un personnage agité) est parti à la recherche de son Saint Graal, la Simplification. Il y a des milliers de chapitres et de paragraphes qui vous tiennent en haleine, même si on ne sait pas pourquoi, vu que la Simplification joue les Arlésiennes, et que donc, comme le Saint Graal, personne ne sait comment elle serait. On sent un certain fléchissement dans l'inspiration : seulement 170 nouveaux chapitres viennent s'ajouter aux 450 précédents.
Il est probable que le tirage et la diffusion seront considérablement augmentés vu que sa lecture sera obligatoire pour toutes les personnes concernées par ce choc. En même temps, personne ne sait à combien se monte le public en question, mais un prochain tome pourrait le préciser.

En savoir plus sur http://www.contrepoints.org/2016/02/05/237781-le-best-seller-de-manuel-valls#wM5oxM76c3Levfvb.99

dessin de presse Najat soulage le chOmage

Jajat belkacem réforme le chomage
dessin de presse lundi 8 février 2016, 06:13 Une réforme d'ortograf au secours du chomage
Dans la lignée de Peillon (si, souvenez-vous, le ministre qui voulait faire de l'école une nouvelle religion laïque et qui voulait « arracher l'élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel »), Najat veut arracher les élèves à la dictature bourgeoise de l'orthographe. Comme pour Peillon, traduisez  » niveler par le bas puisqu'on est incapable de régénérer le Mammouth ». Avançant masqué, « on  » continue à saper systématiquement un des fondamentaux de la société française, la cohésion de sa langue, qui n'est pas, contrairement au rabâchage, »la langue qui sert à communiquer ». Erreur, elle sert d'abord à s'exprimer, ce qui permet de développer les capacités de raisonnement, d'acquisition de culture, de développement d'une personnalité indépendante, avec la possibilité d'échanger avec les autres, seulement si vous avez acquis la capacité de vous exprimer, donc de faire appel à une liberté de penser.

La liberté de penser, toute une gauche est contre. Il est difficile d'identifier ces « on » (on a dit, on a décidé, on n'en veut pas en haut lieu… ) qui opèrent le plus souvent en cercles discrets, en réseaux, genre trotskystes.

Le plus beau, que personne ne soulève : nos enseignants sont-ils tellement nuls qu'ils sont incapables d'apprendre à leurs élèves à écrire « oignon » ? S'il faut en arriver à laisser -et à imposer, pour empêcher toute élitisme renaissant- écrire ognon pour sauver la langue française… Vite, passons aux maths !

Le Ministère précise que ce n'est pas lui qui réforme l'orthographe. Mais si Najat est une potiche, qu'on le dise ! Le Conseil Supérieur des Programmes, le lieu où l'on trouve ces fameux « on », souligne que la réforme est dans les cartons depuis 26 ans. J'ai eu l'occasion de dénoncer dans un billet l'opacité de ces systèmes de décision au sein de l'EN, et en particulier dans l'élaboration des programmes qui, régulièrement, défrayent la chronique par leurs rapports apparemment décalés des expériences de terrain. ( Qui se souvient des « on » qui ont pondu cette réforme?)  Il est vrai qu'avec 5 700 000 chOmeurs (plus d'accent), l'urgence imposait de l'appliquer.

En savoir plus sur http://www.contrepoints.org/2016/02/06/237898-reforme-de-lorthographe#o3rC56Oh52KL9mzd.99

SPECIAL TAUBIRA/SPECIAL TAUBIRA/SPECIAL TAUBIRA//§µTitre de paragraphe

jeudi 28 janvier 2016, 07:16

dessin de presse Taubira s'évade

dessin Taubira démission
*!dessin actualité politique jeudi 28 janvier 2016, 07:01 Taubira s'évade par la grande porte de la prison "déchéance de la Nationalité"

dessin de presse Taubira divorce

Taubira fait ses valises
dessin humour politique jeudi 28 janvier 2016, 07:03 Après sa défense du Mariage pour Tous",Taubira divorce comme Montebourg, Filipetti,Hamon, Duflot....ce dont tout le monde s'en est foutu

dessin de presse Taubira qui ne ferme pas sa  gueulephe

dessin de presse jeudi 28 janvier 2016, 07:04 Chevènement avait dit "Un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne!". On peut être tranquille que Taubira démissionne, mais qu'elle ne va pas fermer sa gueule!

dessin Taubira politique: la cruche se casse..

Taubira se barre
*!dessin de presse jeudi 28 janvier 2016, 07:02 Le proverbe "Tant va la cruche à l'eau qu'elle se casse".. s'adapte bien au cas Taubira!

dessin politique: le Pays des Lumières reçoit le Pays de l'Or noir

dessin de presse jeudi 28 janvier 2016, 06:56 Quant on pense aux critiques sur Poutine, la réception de cet authentique représentant de l'islam modéré fait plaisir.

dessin humour politique Hollande en Inde

Hollande en Inde vends des avions
dessin politique lundi 25 janvier 2016, 07:34 Hollande vend des rafale en Inde...peut-être!

dessin de presse Macron enterre Aubry

Macron enterre les 35 heures de Martine Aubry
dessin actualité politique lundi 25 janvier 2016, 07:30 Macron  enterre les 35h de Martine Aubry

dessin hommage à Jacques Faizant22 janvier 2016

dessin hommage anniversaire mort Jacques Faizant
Jacques Faizant  a été un très grand dessinateur de presse, auteur de près de 50 000 dessins. Pilier du Figaro de 1960 à 2005, seul l'âge l'empêcha de continuer. A côté de dessins mythiques, comme " Marianne pleurant sur le chêne abattu" de la mort du Général De Gaulle ,ses "Vieilles dames" ont enchanté des générations de lecteurs, avec quantité d'autres dessins humoristiques. C'est de lui que j'ai retenu, à une époque de ma carrière, l'idée simple de doter tous les hommes politiques d'un costume noir. (J'ai évolué)Et c'est en hommage à sa Marianne que j'ai troussé ma Marianne qui apparaît dans Contrepoints .Comme cette vieillissante Vème République,elle est nettement moins fraîche, fume, boit et porte une robe quasi transparente pour rappeler que les haillons de nos récents monarques ne cachent pas grand'chose de leurs turpitudes..."

dessin de presse politique 22janvier 2016 Plan François Hollande contre le chômagee paragraphe

Plan François Hollande contre le chômage
dessin actualité politique 21 janvier 2016 Plan de lutte contre le chômage de François Hollande: un labyrinthe

dessin de presse humour:Paméla Anderson ,une oie gavante à l'Assemblée Nationale

Paméla Anderson à l'Assemblée Nationale, gavage des oies
dessin politique: Paméla Anderson invitée par les Verts pour défendre la cause des oies gavées de force.

dessin politique actualité: Hollande honore Mitterrande paragraphe

dessin humour Hollande Mitterrand
dessin de presse lundi 11 janvier 2016, 04:54 Françoic honore le Mytherrant

dessin de presse: Cabu décoré de la Légion d'Honneur par l'adjudant Kronembourg

dessin humour politique Cabu décoré par l'adjudant Kronembourg
dessin humour politique jeudi 7 janvier 2016, 05:43 Cabu cocu avec les honneurs
Cabu et ses petits copains de l'autre côté des ombres doivent gigoter dans leur absence d'éternité, eux qui se voulaient farouchement athées. Mais comme je l'ai souvent dit, un socialiste, ça se reconnaît à ce qu'il ose…Ils ont osé les enterrer un peu plus profond à grand de pelletées de médailles, autre sujets des moqueries des défunts. J'ai cependant pensé que cela ferait plaisir à l'Adjudant Kronembourg de reprendre un temps de service pour remettre au récipiendaire, cette tâche rouge, applaudi par le beauf, qui lui, y croyait, au rouge.

Il faut saluer aussi le courage des types qui « font » Charlie, qui, courageusement, ont dessiné un « dieu », comme l'on dit avec pudeur tous les médias subventionnés complices, sur leur couverture à un million d'exemplaires. Un dieu qui est celui de l'Ancien Testament, portant une Kalach' en bandoulière. Avec un titre genre  » l'assassin court toujours ». Ils n'ont pas voulu offenser en mettant le dieu de leurs assassins. C'est donc que Charlie pratique le pardon des offenses, vertus éminemment chrétiennes, merci, Charlie.

Garde à vous pour Cabu! Rompez les rangs, la farce est terminée.

dessin de presse  bonne année, nos impôts les plus sincères

dessin humour politique Hollande présente ses voeux 2016
dessin politique humour jeudi 7 janvier 2016, 05:39 Le Président présente ses voeux au bon peuple


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : mercredi 5 décembre 2018